Retour Accueil

 

           La Guadeloupe

      Voir la carte physique

                

D'une superficie de 1 436 km2, la  Guadeloupe  se compose de deux terres distinctes, qui sont séparées par un fin bras de mer n'excédant pas 200 mètres de large, appelé « la RivièreSalée ».                                                                                                                          - La Basse-Terre à l'ouest, 848 km2 (massif ovale de 45 km sur 20), est montagneuse et recouverte d'une forêt tropicale très dense du nord au sud, où abondent de nombreuses rivières et cascades. D'origine volcanique son plus haut sommet est le volcan en activité de la Soufrière culminant à 1 467 m. Comme dans la plupart des îles volcaniques, on y trouve aussi de nombreuses plages de sable noir et de sable roux.                                                                                                                         -  La Grande-Terre à l'est, 588 km2 (triangle d'environ 40 km de côté) est plate. L'eau douce de consommation y est amenée de l'île de Basse-Terre par des canalisations sous le pont qui sépare les deux terres. Sur un substrat calcaire, elle se compose d'une plaine bordée d'une mangrove au sud-ouest, d'une succession irrégulière de mornes appelés les Grands Fonds au centre, et d'un plateau aride dentelé de côtes rocheuses et sauvages au nord. C'est sur le littoral sud de la Grande-terre, parsemé de plages de sable blanc à l'abri des récifs coralliens, que se concentrent les grandes stations balnéaires.

Deshaies

    Antigua  

Drapeau

Blason

     

L'île d'Antigua est l'île principale du territoire de Antigua-et-Barbuda, état indépendant au sein du Commonwealth depuis le 1er novembre 1981. Relativement plate, elle occupe une superficie de 280 km² et compte une population de 80 161 habitants au recensement de 2011, dont 32 000 vivent dans la capitale St John's.

Christophe Colomb découvre l'île en 1493 et lui donne le nom d'Antigua en hommage à l'église Santa Maria La Antigua de Séville.

 
      File:Flag of Montserrat.svg

https://www.guidevoyages.org/wordpress/wp-content/uploads/2013/11/Mappa-di-Montserrat.gif

Montserrat  

105 kilomètres carrés, 5000 habitants, le paradis et l'enfer cohabitent sur cette île minuscule aux confins de l'Atlantique et de la mer des Caraïbes. Quelques milliers de rêveurs s'accrochent à cet éden montagneux posé sur les fourneaux de la Terre.                                                                       

Elle culmine à 915 mètres au volcan Soufrière Hills , qui est toujours actif et a fait l’objet de nombreuses éruptions depuis 1975, détruisant sa capitale Plymouth en 1997, ensevelie sous les cendres, telle une Pompéï des temps modernes. On y découvre un territoire à double facettes: d'un côté une petite perle de verdure qui lui a valu son surnom d'île d'Emeraude des Caraïbes avec ses forêts humides et de l'autre côté des paysages gris, lunaires, remodelés par la succession d'éruptions volcaniques.

Christophe Colomb lui aurait donné ce nom en 1493, en souvenir des montagnes où se trouve le monastère bénédictin de Montserrat, dans la région de Barcelone.

   Les Saintes

                             

 

Vue aérienne des îles des Saintes.

 

Terre de Haut baie

 

L'archipel des îles des Saintes se situe au sud de la Guadeloupe, à l'ouest de Marie-Galante et au nord de la Dominique, au cœur de l'arc interne des Petites Antilles dans les Caraïbes. Parmi les neuf îles et îlots qui le composent, deux seulement, Terre-de-Haut et Terre-de-Bas, sont habités, principalement par les descendants des colons venus de l'ouest de la France.                                                                                                         La superficie totale de l'archipel est de 13 km2 et compte environ 22 km de côtes. Son point culminant est le Morne du Chameau, sur l'île de Terre-de Haut qui atteint 309 mètres. Ses 2 861 habitants s'appellent les Saintois.                                                       

 

 

 

 

 

  Marie-Galante

 

 

 

 

 

            

 

  

     

           

              

 

Certains appellent Marie-Galante la « Grande Galette » à cause de sa forme arrondie de 15 km de diamètre, ou bien l'île aux cent moulins.

L'île est un atoll surélevé avec un substrat calcaire vallonné, arrosé par l'alizé mais aussi soumis aux cyclones et aux tremblements de terre.

D'une superficie de 158km²  avec environ 11000 habitants, elle est le berceau du Rhum agricole dont l'inventeur fut le Père Labat dont le nom en est une célèbre marque.

 

       La 

DOMINIQUE

 Drapeau

 

  Blason

 

Rivière Blance   L’île de la Dominique est située en plein cœur des Petites Antilles. Elle mesure 46 km de longueur, sur 25 km de largeur, pour une superficie de 754 km2.

Elle est composée d'une chaîne de hauts pitons depuis son extrémité septentrionale à sa pointe méridionale ; le plus élevé, le Morne Diablotins, culmine à 1 447 m.

L'île témoigne d'un volcanisme de type récent, d'intense activité, comme l'attestent les sites du Boiling Lake, lac en ébullition, et de la « vallée de la Désolation ». Cette dernière est constituée de sources chaudes qui empêchent le développement de toute vie végétale, contrastant ainsi avec les forêts tropicales environnantes.

Les habitants de l’île, les au nombre de 75 000, sont concentrés essentiellement sur la côte ouest, à Roseau, la capitale, forte de 24 000 habitants, et à Portsmouth (3 634 habitants en 2006), au nord. Il demeure encore 3 000 Indiens Kalinagos, préservant leurs traditions, sur la côte est.